SEMER DU GAZON : UN CHOIX NATUREL

Le changement climatique et nos modes de vie évoluent, ce qui influence fortement le choix des plantes dans nos espaces verts. Nous recherchons des végétaux nécessitant moins d'entretien et mieux adaptés aux nouvelles conditions climatiques, tout en conservant un bel aspect esthétique toute l'année. Dans ce contexte, la question de choisir entre gazon naturel et gazon synthétique se pose de plus en plus. Alors, pourquoi semer du gazon ?

parcelles de sélection gazon

Une sélection variétale sans relâche !

Derrière une semence de gazon, il y a près de cent heures de travail ! Pour créer une nouvelle variété il faut 10 ans minimum. Ainsi, les variétés d’il y a 20 ans n’ont plus rien à voir avec les variétés actuelles. Les sélectionneurs travaillent sans relâche pour améliorer les variétés sur la plupart des critères requis par les usagers et les gestionnaires pour avoir un gazon durable.

Les variétés actuelles de gazon sont plus esthétiques qu'auparavant, avec des feuilles plus fines et une densité accrue. À l'ère du 0 phyto, cette densité est cruciale car un gazon dense réduit la croissance des mauvaises herbes. La résistance à la sécheresse et aux maladies a également été grandement améliorée. Par exemple, les fétuques élevées possèdent un système racinaire puissant, les rendant très tolérantes à la sécheresse, tandis que les ray-grass tétraploïdes offrent une tolérance exceptionnelle à la sécheresse et aux maladies grâce à leurs capacités uniques. Enfin, les micro-légumineuses, avec leurs petites feuilles, assurent un beau gazon de manière durable.

Gazon, carbone et oxygène quel lien ?

La photosynthèse est le processus biologique des plantes qui leur permet de synthétiser leur énergie à partir de a la lumière en absorbant le carbone de l’air et en y rejetant de l’oxygène. Autrement dit, via le processus de photosynthèse, les plantes agissent comme de véritable poumons naturels. Par sa petite taille, le gazon n’est pas à négliger ! Le gazon avec son grand nombre de petites feuilles couvrent de grands espaces et permet ainsi d’agir à grande échelle.

Le gazon : Puit de carbone

Pour évaluer précisément la capacité de captation du carbone par le gazon, nous avons réalisé une étude approfondie. Les résultats montrent que les gazons sont de véritables puits de carbone. On estime que 25 m² de gazon peuvent capturer l'équivalent du CO2 émis par une voiture diesel consommant 6 L/100 km sur une distance de 20 km.

Photo carbone oxygène gazon

Le gazon : Créateur d'oxygène

Le gazon séquestre une grande quantité de carbone dans ses racines et, en contrepartie, libère une quantité équivalente d'oxygène dans l'atmosphère. Cet oxygène, essentiel à notre respiration, fait de cette petite plante un véritable allié pour notre santé.

Gazon parc espace vert

Semer du gazon pour un sol filtrant !

Les eaux de ruissellement en milieu urbain posent un véritable problème. Lorsqu'il pleut, les gouttes d'eau coulent sur les surfaces artificielles, emportant avec elles diverses substances polluantes. Lorsque ces eaux polluées atteignent une surface engazonnée, les racines du gazon agissent comme un filtre, améliorant la qualité de l'eau. En augmentant les surfaces végétalisées au détriment des surfaces artificielles, on peut réduire les eaux de ruissellement et, par conséquent, diminuer la pollution de l'eau.

Racines espèces gazon
Arrosage gazon

Arroser : est ce gâcher de l'eau ?

On dit souvent qu’il n’y a pas de vie sans eau. Comme tous les êtres vivants, les plantes et les gazons ont besoin d’eau. Arroser son gazon n’est pas du gaspillage !

Utiliser de l’eau pour l’irrigation, est une contribution au cycle de l’eau. Le gazon fait partie d’un écosystème, et une fois installé, il est important de l’arroser. Cependant, le gazon n’a pas besoin d’eau potable. Privilégions d'autres sources d’eau comme les puits, les eaux pluviales, etc.

Et si j’installais une clim naturelle ?

Les étés sont de plus en plus suffoquant avec des records de chaleur battus presque chaque année. Les villes deviennent alors de véritables saunas, on parle d’îlots de chaleur. Les surfaces artificielles sont composés de matériaux qui vont retenir la chaleur, qui sera libérée la nuit ne permettant pas aux températures de baisser facilement. Au contraire, les surfaces végétales, reflètent les rayons du soleil et donc n’accumule pas de chaleur. De plus, les plantes transpirent permettant de relâcher de l’eau dans l’atmosphère. Ces deux facteurs combinés font que les plantes rafraichissent naturellement l’air. C’est pour cela qu’il est plus agréable en été de bronzer sur son gazon naturel que sur une surface artificielle.

Le gazon bon pour l’environnement ?

Le gazon rend de nombreux services à l’environnement et surement plus que l’on peut s’en douter. Privilégier le semis du gazon à toute surface artificielle c’est faire le choix d’une surface plus durable, plus pérenne et plus respectueuses de l’environnement. L’impact de l’entretien du gazon peut avoir son importance, et donc il est important de sélectionner le bon mélange afin de faire correspondre nos envies et les besoin de notre futur gazon.

Alors, convaincu de semer du gazon ?

 

 

Vous voulez faire partie de la société DLF ?

Nos employés sont notre plus grand atout, et nous sommes toujours à la recherche de nouveaux talents pour développer des fonctions nouvelles ou existantes au sein de l'entreprise. Grandissons ensemble !

Nous contacter

Trouver votre distributeur local

Vous avez besoin d'aide ? Dîtes le nous !
Sélectionnez votre pays et nous serons ravis de vous aider !

Afghanistan
Albania
Algeria
Andorra
Angola
Antigua and Barbuda
Argentina
Armenia
Australia
Austria
Azerbaijan
Bahamas
Bahrain
Bangladesh
Barbados
Belarus
Belgium
Belize
Benin
Bhutan
Bolivia
Bosnia
Botswana
Brazil
Brunei
Bulgaria
Burkina Faso
Burundi
Cabo Verde
Cambodia
Cameroon
Canada
Central African Republic
Chad
Chile
China
Colombia
Comoros
Congo
Costa Rica
Cote d'Ivoire
Croatia
Cuba
Cyprus
Czech
Demogratic Republic of the Congo
Denmark
Djibouti
Dominica
Dominican Republic
Ecuardor
El Salvador
Equartorial Guinea
Eqypt
Eritrea
Estonia
Eswatini
Ethiopia
Fiji
Finland
France
Gabon
Gambia
Georgia
Germany
Ghana
Greece
Grenada
Guatamala
Guinea
Guines-Bissau
Guyana
Haiti
Holy See
Honduras
Hungary
Iceland
India
Indonesia
Iran
Iraq
Ireland
Isreal
Italy
Jamaica
Japan
Jordan
Kazakhstan
Kenya
Kiribati
Kuwait
Kyrgyzstan
Laos
Latvia
Lebanon
Lesotho
Liberia
Libya
Liechtenstein
Lithuania
Luxembourg
Madagascar
Malawi
Malaysia
Maldives
Mali
Malta
Marshall Islands
Mauritania
Mauritius
Mexico
Micronesia
Moldova
Monaco
Mongolia
Morocco
Mozambique
Myanmar
Namibia
Nauru
Nepal
Netherlands
New Zealand
Nicaragua
Niger
Nigeria
North Korea
North Macedonia
Norway
Oman
Pakistan
Palau
Palestine State
Panama
Papua New Guinea
Paraguay
Peru
Philipphines
Poland
Portugal
Qatar
Romania
Russia
Rwanda
Saint Kitts and Nevis
Saint Lucia
Saint Vincent and the Grenadines
Samoa
Sao Tome and Principe
Saudi Arabia
Senegal
Serbia
Seychelles
Sierra Leone
Singapore
Slovakia
Slovenia
Solomon Islands
Somalia
South Africa
South Korea
South Sudan
Spain
Sri Lanka
Sudan
Suriname
Sweden
Switzerland
Syria
Taiwan
Tajikistan
Tanzania
Thailand
Timor-Leste
Togo
Tonga
Trinidad and Tobago
Tunesia
Turkey
Turkmenistan
Tuvalu
Uganda
Ukraine
United Arab Emirates
United States of America
Uruguay
Uzbekistan
Vanuatu
Venezuela
Vietnam
Yemen
Zambia
Zimbab

Tel :

Email :

Visite :